Votre sortie

1er Hôpital Universitaire français par sa taille, l'hôpital Pitié Salpêtrière regroupe l'ensemble des activités médicales existantes, hormis la pédiatrie (sauf pédopsychiatrie), la dermatologie, le traitement des grands brûlés.

Hôpital Universitaire Pitié Salpêtrière

Votre sortie

La date de sortie est fixée par le médecin qui vous a suivi à l’hôpital. Si vous souhaitez sortir contre avis médical, il vous sera demandé de suivre une procédure particulière et de signer une attestation. Les patients mineurs doivent être accompagnés par la personne qui en est responsable, munie d’une pièce d’identité.

Au bureau des frais de séjour

Le bureau des frais de séjour est ouvert du lundi au vendredi de 7h à 17h, secteur Pitié, bâtiment des admissions.

• Munissez-vous de votre fiche individuelle signée par le médecin.

• Régularisez ou complétez votre dossier de frais de séjour.

• Si vous êtes salarié, demandez vos bulletins de situation, ils vous permettront de percevoir vos indemnités journalières et de justifier de votre hospitalisation auprès de votre employeur.

A la régie

Le bureau de la régie est ouvert du lundi au vendredi de 8h30 à 12h30 et de 13h30 à 15h30, bâtiment Lassay , rez-de-chaussée à côté de l’église Saint Louis.

• Apportez une pièce d’identité et le récépissé qui vous a été remis lors du dépôt de vos objets.

• Récupérez les objets que vous avez laissés.

N’attendez pas le dernier moment, renseignez-vous sur les heures d’ouverture des services administratifs !

1 – Vous retournez au domicile

• Votre médecin traitant devrait recevoir un compte-rendu de votre hospitalisation dans les 8 jours après votre sortie ; vous pouvez également le prévenir de votre côté.

• Si un traitement ou des soins sont nécessaires après votre sortie, une ordonnance vous sera remise. N’hésitez pas à demander conseil sur la manière d’appliquer les prescriptions, ou sur les règles d’alimentation à suivre.

2 – Être hospitalisé à domicile

Dans certaines conditions, vous pouvez continuer vos soins dans le cadre d’une hospitalisation à domicile (HAD). L’HAD de l’AP-HP prend en charge toutes les pathologies, exceptée la psychiatrie. Renseignez-vous sur cette possibilité auprès du médecin, de l’équipe soignante ou de l’assistante sociale.

3 – Vous devez continuer les soins dans un autre établissement

Renseignez-vous le plus tôt possible, bien avant la sortie, auprès de l’assistante sociale. En concertation avec le médecin, elle vous aidera à préparer votre dossier d’admission dans une structure adaptée à votre état de santé (centre de rééducation, lieu de convalescence, hôpital de jour, hospitalisation à domicile) et à y organiser votre séjour.

Vous allez dans une unité de soins de longue durée (SLD)

Vos soins sont pris en charge par l’assurance maladie si vous êtes assuré social, sauf les soins exclus du forfait « soins en unité de soins de longue durée ».

• Si vous avez moins de 60 ans, vous devrez payer l’hébergement sauf si vous bénéficiez de l’aide sociale.

• Si vous avez plus de 60 ans, vous payerez l’hébergement (en chambre simple ou en chambre double) et le forfait dépendance variable selon votre degré d’autonomie évalué par le médecin à l’arrivée. Le forfait dépendance peut être pris en charge partiellement par l’allocation personnalisée d’autonomie (APA). L’hébergement peut être pris en charge au titre de l’aide sociale.

Si votre état de santé le justifie, votre médecin pourra vous prescrire un transport qui sera alors remboursé en général à 65 % du tarif Sécurité sociale ; il peut s’agir :

• d’un taxi conventionné ou d’un véhicule sanitaire léger (VSL) si vous pouvez voyager assis,

• d’une ambulance dans les autres cas, sur prescription médicale.

ambulance

Vous pouvez faire appel aux ambulances privées de votre choix au moment de votre sortie.

La Sécurité Sociale prend uniquement en charge les transports sanitaires prescrits par un médecin. Pour le remboursement des frais, elle impose, dans certains cas (par exemple : une distance supérieure à 150 km), un accord préalable de la Caisse d’Assurance Maladie.

Ce transport peut parfois être effectué par taxi, mais attention, celui-ci doit être conventionné par l’Assurance Maladie.

 

Pour obtenir un taxi conventionné, vous devez justifier d’une prescription médicale de transport délivrée par un médecin du service. Le chauffeur de taxi la complétera ; vous devrez lui fournir une copie de votre attestation de carte vitale. Sinon, il vous faudra régler la course. Pour le remboursement, vous enverrez le tout à votre caisse d’assurance maladie et à votre mutuelle. Hors taxi conventionné, la course restera à votre charge. Si votre état de santé nécessite un transport en véhicule sanitaire, le médecin établira un certificat médical le justifiant : ce certificat sera exigé pour obtenir le remboursement de vos frais par l’organisme d’assurance maladie qui aura pris en charge votre séjour. Dans certains cas, également sur prescription médicale, vous pouvez vous faire rembourser le transport même s’il s’agit de transports en commun ou d’un véhicule personnel.

Renseignez-vous sur le site  -> www.ameli.fr ou auprès de votre caisse d’assurance maladie.