Le département BIOSPIM (Biostatistique, Santé Publique et Information Médicale)

1er Hôpital Universitaire français par sa taille, l'hôpital Pitié Salpêtrière regroupe l'ensemble des activités médicales existantes, hormis la pédiatrie (sauf pédopsychiatrie), la dermatologie, le traitement des grands brûlés.

Hôpital Universitaire Pitié Salpêtrière

Le Département BIOSPIM (Biostatistique, Santé Publique et Information Médicale)

Le département BIOSPIM vise à apporter une aide méthodologique de haut niveau en épidémiologie clinique et biostatistique pour la recherche clinique, de la phase de conception de la recherche à l’analyse statistique et la publication des résultats.

Les professionnels du Département ont une expertise qui permet de couvrir les compétences nécessaires pour la recherche clinique.

Ce soutien méthodologique prend toute son importance dans un contexte où le niveau d’exigence méthodologique s’est considérablement accru au cours des dernières années, tant au niveau de l’expertise des appels à projets qu’au niveau éditorial pour les publications, mais aussi dans un contexte où de nombreux développements méthodologiques émergent (développement de plans expérimentaux, de nouveaux critères de jugement, de méthodes d’analyses statistiques impliquant des modélisations complexes).

Le département est dirigé par le Professeur Florence TUBACH et fait partie du pôle S.P.E.P.S. Le Professeur Florence TUBACH a rejoint les Hôpitaux Universitaires Pitié Salpêtrière – Charles Foix le 1er septembre 2016.

Elle prend la chefferie du Département BIOSPIM et la responsabilité de l’Unité de Recherche Clinique (URC) du Groupe Hospitalier, à la suite du Pr Alain MALLET.

PU-PH en Santé Publique, le Professeur Florence TUBACH a notamment dirigé le Département d’Epidémiologie et Recherche Clinique, le CIC-EC et l’URC des HUPNVS durant 7 années.

Elle a d’autre part créé le Centre de Pharmaco-Epidémiologie de l’AP-HP, initialement localisé sur le site de Bichat, et transféré sur les HU PSL-CFX en septembre 2016, apportant ainsi une compétence nouvelle sur le site, en particulier l’analyse de très grandes bases de données comme les données de l’assurance maladie chainées au PMSI (SNIIRAM) de l’entrepôt de données de l’AP-HP.

Le département BIOSPIM  vise à apporter une aide méthodologique de haut niveau en épidémiologie clinique et biostatistiques pour la recherche clinique, de la phase de conception de la recherche à sa publication.

Les professionnels du Département ont une expertise qui permet de couvrir les compétences nécessaires pour la recherche clinique.

Ce soutien méthodologique prend toute son importance dans un contexte où le niveau d’exigence méthodologique s’est considérablement accru au cours des dernières années, tant au niveau de l’expertise des appels à projets qu’au niveau éditorial pour les publications, mais aussi dans un contexte où de nombreux développements méthodologiques émergent (développement de plans expérimentaux, de nouveaux critères de jugement, de méthodes d’analyse statistique impliquant des modélisations complexes).