Service d’Hépato – gastro – entérologie

1er Hôpital Universitaire français par sa taille, l'hôpital Pitié Salpêtrière regroupe l'ensemble des activités médicales existantes, hormis la pédiatrie (sauf pédopsychiatrie), la dermatologie, le traitement des grands brûlés.

Hôpital Universitaire Pitié Salpêtrière

SERVICE D'HÉPATO-GASTRO-ENTÉROLOGIE

Professeur Olivier ROSMORDUC

Chef de service : Professeur Olivier ROSMORDUC (PU-PH)

Le service d’Hépato-gastro-entérologie prend en charge toutes les maladies aigües et chroniques du foie et tous les cancers digestifs depuis le dépistage jusqu’aux traitements curatifs, palliatifs ou de confort. Il comprend au sein de sa structure générale trois UF ayant une spécificité particulière: une UF de transplantation hépatique (15 lits), une UF de soins intensifs (USI) (10 lits) et une UF d’activité ambulatoire en endoscopie (8 lits d’HdJ) et d’oncologie digestive (10 lits HC et 19 fauteuil s d’HdJ) associés à deux secteurs spécifiques d’hospitalisation qui prennent en charge respectivement les stades évolués de maladies chroniques du foie (Hépatologie : 10 lits) et les cancers primitifs du foie (11 lits). Cette activité médicale est actuellement répartie sur 2 sites dans l’hôpital : un site historique, les Cliniques Médicales, pour l’USI et un site plus récent, le pavillon Benjamin Delessert, pour l’activité d’hépatologie générale, d’oncologie hépatique primitive, de transplantation hépatique, d’oncologie et l’endoscopie digestive.

Responsables du secteur : Docteur Laëtita FARTOUX – Professeur Olivier ROSMORDUC (PU-PH)

L’équipe prend en charge à tous les stades les tumeurs primitives du foie avec une des expertises et des offres de soins multidisciplinaire la plus complète de Paris dans le domaine. Elle offre parallèlement l’accès à tous les protocoles de chimiothérapie innovants possibles sur le territoire français avec sur la période récente plus de 30 études internationales industrielles ou institutionnelles de phase I/II ou III pour le traitement des cancers du foie (CHC) seules ou en combinaison avec tous des traitements loco-régionaux proposés sur le site de PSL (transplantation, chirurgie, chimio-embolisation, destruction percutanée). Ces protocoles peuvent concerner des patients en situation adjuvante, néo-adjuvante, en première ligne autant qu’en deuxième ligne (ou au-delà) et assurent un recrutement important et spécifique dans un contexte très compétitif (l’équipe est en première ligne nationale ou internationale pour de nombreuses études thérapeutiques). La possibilité de créer des lits de traitement précoce en cancérologie (études de phase I et I/II) sur le site de la Pitié depuis 2015 a permis d’augmenter encore ce recrutement par un effet d’entrainement lié à l’innovation thérapeutique (structure CLIP 2 validée par l’INCa et sous la responsabilité du Pr JP Spano). A titre d’exemple, les innovations médicales dans le domaine des tumeurs du foie comprennent en 2017 outre la radio-embolisation, les injections directes de virus cytolytiques dans les tumeurs (protocole utilisant le JX 594 de Jennerex) et l’immunothérapie en première et deuxième ligne voire au-delà (Photo Perfusion d’immunothérapie). La recherche translationnelle a aussi beaucoup bénéficié de ces traitements innovants et en particulier du développement majeur de l’immunothérapie dans ce domaine depuis 18 mois.

Responsable de l’Unité : Professeur Yvon Marcel CALMUS  (PU-PH)

Professeur Filomena CONTI – Docteur Pascal LEBRAY

Le regroupement en un seul site parisien intra-muros à la Pitié de cette activité de chirurgie hautement spécialisée et de transplantation avec celle de l’Hôpital Saint-Antoine en novembre 2014 a permis d’atteindre l’objectif de plus de 110 TH par an à la Pitié-Salpétrière dès la fin 2015. En outre, un flux important de patients nécessitant une prise en charge chirurgicale et/ou médicale mais finalement non transplantables pour diverses raisons a été généré sur ce site depuis 18 mois et ces patients ont pu être pris en charge de façon optimale grâce à l’offre de soins complète multidisciplinaire. Ainsi, l’activité globale du service a régulièrement augmentée depuis 2014 (4e centre français en 2016 pour la TH avec 106 patients transplantés). Cette activité a apporté en outre une forte valence universitaire via l’innovation thérapeutique et technique (nouveaux protocoles d’immunosuppression, donneur vivant, greffons partagés, TH auxiliaire, prélèvement sur donneur à coeur arrêté, préservation des greffons, machines de perfusion, transplantation multi-organes…) avec une équipe chirurgicale et médicale renforcée (Pr O Scatton, Dr F Perdigao, Pr Y Calmus, Pr F Conti). Cette évolution vers l’innovation a permis aussi d’améliorer l’attractivité professionnelle internationale (internes, chefs, résidents…) dans le domaine de la TH et de la chirurgie hépatobiliaire avec en corollaire un recrutement croissant de patients nécessitant une approche thérapeutique de plus en plus spécialisée et complexe.

Responsable de l’Unité : Professeur Dominique THABUT (PU-PH)

Docteur Marika RUDLER – Professeur N. WEISS

Cette UF depuis longtemps spécialisée dans la prise en charge des hémorragies digestives et des complications de l’hypertension portale (TIPS) a encore enrichi son expertise avec le développement majeur de l’activité de TH. Elle est dimensionnée à 10 lits avec 3 lits en permanence occupés en liaison avec l’activité de TH. Une augmentation de l’activité de cette UF est constatée avec le transfert à PSL de l’activité de TH : 40 patients entrants par mois soit environ 500 nouveaux patients hospitalisés par an. Toutes les maladies du foie décompensées peuvent être prises en charge, en particulier sous la forme d’une encéphalopathie hépatique, d’un syndrome hépatorénal ou d’une ascite refractaire. En outre, avec plus de 100 (soit 3 à 4/semaine) hémorragies digestives prises en charge chaque année depuis 5 ans, le service reste le premier centre en France même s’il existe une lente décroissance de cette pathologie avec le temps (- 5 % par an dans tous les centres experts) liée à un dépistage systématique et une meilleure prévention des complications hémorragiques de l’hypertension portale. Parmi ces complications, l’hémorragie digestive récidivante et l’ascite réfractaire peuvent nécessiter un traitement endovasculaire (TIPS) pris en charge 24/24 dans le service (80 TIPS par an dont ¾ pour le site PSL et ¼ pour des demandes extérieures). Parmi les axes principaux de recherche de cette équipe, il faut mentionner l’encéphalopathie hépatique, ses mécanismes physiopathologiques, ses complications et ses traitements.

Responsable de l’activité : Professeur Thierry POYNARD  (PU-PH) – Professeur Vlad RATZIU

Cette activité concerne l’évaluation la plus précise possible, à haut débit (environ 2500 examens par an en 2015 avec un objectif de plus de 3000 examens/an à partir de 2018) et de façon non invasive de la fibrose hépatique chez les patients vus au moment du diagnostic de leur maladie du foie ou dans l’évolution de celle-ci. L’apport de cette activité spécifique en terme de recherche clinique sur le site PSL sur les maladies chroniques du foie est majeur depuis plusieurs années sous la forme de contrats de recherche internationaux.

Responsable du secteur : Professeur Jean-Baptiste BACHET (PU-PH)

Docteurs Solène DOAT – Olivier DUBREUIL – Clémence FRON

Cette UF d’activités principalement ambulatoires (secteur d’endoscopie et HdJ d’oncologie digestive), fonctionne depuis le 1 novembre 2013. Elle comprend deux types d’activités, l’endoscopie digestive et la prise en charge médicale des tumeurs de l’appareil digestif.

L’activité du centre d’endoscopie digestive comporte les actes suivants: endoscopie oeso-gastro-duodénale, gastrotomie, coloscopie, recto-sigmoïdoscopie (environ 5000 examens par an) (examen sous AG ou AL). Cette activité, réalisée 5 jours par semaine, concerne le dépistage des maladies en particulier tumorales du tube digestif mais aussi leur traitement (polypes).

L’activité d’hôpital de jour d’oncologie digestive, concerne la prise en charge les tumeurs primitives ou secondaires du tube digestif (hors tumeurs primitives du foie) dans un secteur de 19 fauteuils. Cette activité de chimiothérapie est en augmentation constante (3910 séjours en 2015, 4632 séjours en 2016) est réalisée 5 jours par semaine et concerne les missions suivantes : annonce de la maladie et coordination du parcours personnalisé de soins décidé en RCP, administration de chimiothérapies IV, gestion des symptômes liés à la maladie tumorale (en particulier la douleur et la dénutrition) et prend aussi en charge la mise en place et les soins de stomies (en particulier d’alimentation). Il existe aussi une intense activité de recherche clinique (> 35 essais cliniques concernant les cancers du colon, du pancréas, de l’estomac ou les tumeurs neuro-endocrines) avec des traitements innovants (CHIP) et une recherche concernant les marqueurs pronostiques (ADN circulant).

L’activité d’hospitalisation conventionnelle d’oncologie digestive comprend 10 lits et sa mission concerne le diagnostic et le bilan d’extension des cancers digestifs, l’administration de certaines chimiothérapie longues (protocoles sur plusieurs jours) par voie intra-veineuse ou intra-artérielle, la prise en charge de complications liées à l’évolution de la maladie tumorale et la prise en charge palliative ou en phase terminale (80 patients/an).

Il existe deux sites face l’un à l’autre (Secteurs Husson-Mourrier et CARHEMIIC) et accueille tous les patients présentant des maladies aigües ou chroniques du foie virales, métaboliques, alcooliques ou génétiques ainsi que toutes les tumeurs hépatiques ou digestives et les patients en attente de Transplantation Hépatique ou ayant bénéficié d’une Transplantation Hépatique. Cette activité est couplée dans le secteur CARHEMIIC au dépistage à haut-débit de la fibrose hépatique (BAF. Cf. Supra). Il existe aussi un secteur identifié pour l’ensemble des prélèvements ambulatoires du service qu’ils soient protocolaires ou non à proximité immédiate du BAF. Cette organisation permet de suivre de très grande cohortes de patients depuis plusieurs années par exemple pour les maladies métaboliques (stéatohépatites ; Professeur Vlad Ratziu) ou virales (Professeur Thierry Poynard) avec de nombreuses avancées en terme de recherche clinique dans ces domaines.

Elle concerne l’ensemble des secteurs du service puisqu’il existe une RCP spécifique pour les hépatites virales (lundi), une RCP pour les tumeurs primitives du foie (mardi), une RCP pour la TH (mercredi) et une RCP pour les tumeurs digestives (jeudi).

L'ÉQUIPE MÉDICALE - PRENDRE UN RENDEZ-VOUS

RDV de consultation (vous munir obligatoirement du courrier de votre médecin demandant la consultation spécialisée)

  • Par téléphone :

    RDV Hépato -gastro-entérologie : 01 42 17 76 22

    RDV Transplantation hépatique  : 01 42 17 56 52

Pour connaître les jours de consultations ainsi que les numéros des secrétariats pour prendre rendez-vous, cliquez sur le nom du praticien

Service : Hépato - gastro - entérologie

Chef de service

Pr Olivier ROSMORDUC

Cadre de SantéMme Isabelle BREGER

Unité : Activités ambulatoires en endoscopie et oncologie digestive

Responsable UF : Pr Olivier ROSMORDUC

Sans consultation

  • Pr Olivier ROSMORDUC (PUPH)

Unité : Hépato-gastro-entérologie

Responsable UF : Pr Olivier ROSMORDUC

Liste des consultations

Unité : Soins Intensifs d'Hépato-Gastro-Entérologie

Responsable UF : Pr Dominique THABUT

Sans consultation

  • Dr Maxime MALLET (CCA-AHU)
  • Dr Marika RUDLER (PHPT)
  • Pr Dominique THABUT (PUPH)
  • Dr Simona TRIPON (PRCONTR)

Unité : Unité Médicale de Transplantation Hépatique

Responsable UF : Pr Yvon Marcel CALMUS

Liste des consultations

Prendre rendez-vous en ligne

RDV ligne

Pour vous rendre dans le service

Hépato-Gastro-Entérologie- PSL 2017_QRC

Plan à télécharger

Plan à télécharger