La Dialyse Péritonéale (DP) : Vivre mieux à domicile

1er Hôpital Universitaire français par sa taille, l'hôpital Pitié Salpêtrière regroupe l'ensemble des activités médicales existantes, hormis la pédiatrie (sauf pédopsychiatrie), la dermatologie, le traitement des grands brûlés.

Hôpital Universitaire Pitié Salpêtrière

La Dialyse Péritonéale (DP) : Vivre mieux à domicile

DSC_1844La Dialyse Péritonéale est une technique de traitement de suppléance de la maladie rénale chronique qui utilise le péritoine comme membrane de dialyse. Une solution (Le dialysat) régulièrement renouvelée est injectée dans la cavité péritonéale par le biais d’un cathéter mis en place à demeure inséré chirurgicalement et idéalement placé au niveau du cul de sac de douglas. Cette membrane vivante semi perméable très richement vascularisée et dont la surface est équivalente à la surface corporelle, va jouer le rôle de filtre naturel. Elle permet l’épuration des petites et moyennes molécules produites par le catabolisme de l’organisme. Elle permet également une ultrafiltration (soustraction d’eau et de sel) afin de maintenir un état d’hydratation satisfaisant.

Stratégies thérapeutiquesDSC_1851

La Dialyse Péritonéale (DP) dans un programme de traitement intégré (Hémodialyse, DP, Transplantation rénale) permet aux patients d’être transférés d une technique à l’autre avec facilité et la continuité des soins peut alors être réalisée pendant de nombreuses années.

peri

Il existe deux méthodes de traitement de dialyse péritonéale :

  • La Dialyse Péritonéale Continue Ambulatoire (DPCA)DSC_1855

Dite manuelle qui nécessite en général 3 à 4 échanges par jour, le plus souvent par le patient lui-même ou par le biais d’une infirmière libérale à domicile. Selon la tolérance du volume intra péritonéale, 1,5 à 3 litres de dialysat sont infusés manuellement dans la cavité péritonéale avec une stase permanente de 4 à 6h.

per

  • La dialyse péritonéale Automatisée (DPA)

Effectuée par une machine (cycleur), utilisée chaque nuit pendant le sommeil du patient d’une durée horaire de traitement de 8 à 9h.

peri1peri2peri3

peri4
peri5peri6peri7peri8

L’éducation et la formation à la technique de DP est alors assurée et dispensée par un personnel soignant avertit, expérimenté et compétent. La formation à la technique est facile et l’apprentissage peut se faire en quels que jours et adaptée à vos besoins. Le personnel s’assurera par la suite que vous pouvez réaliser en toute sécurité vos séances de dialyse. Une fois installé à domicile le matériel de dialyse vous sera acheminé par l’association AURA Paris qui assure la logistique.

Que peut-on manger en étant en dialyse péritonéale ?

L’alimentation est variée avec toutes les familles nutritionnelles indispensables : viandes/poissons, produits laitiers, féculents/pain, légumes verts/fruits, matières grasses.

Elle est fractionnée au moins en 3 repas et adaptée à l’activité physique de chaque patient.

peri9

La dialyse péritonéale est quotidienne et permet d’éliminer en général le potassium et le phosphore sans que les apports alimentaires soient restreints.

Les boissons sont adaptées au volume des urines et de l’ultrafiltration (perte d’eau par la dialyse) dans l’objectif de stabiliser le volume d’eau dans le corps (poids sec).

L’apport de glucose (sucre) dans le liquide de dialyse nécessite d’adapter la quantité des sucres alimentaires afin de ne pas faire augmenter les triglycérides (graisses dans le sang) et de ne pas stocker en excès, des graisses dans le corps.

La fuite de protéines du sang vers le liquide de dialyse est compensée par une augmentation des quantités des viandes, poissons, œufs, produits laitiers, fromages, pour permettre un bon état nutritionnel de la personne dialysée.

La nutrition fait partie du traitement de la dialyse péritonéale mais les repas peuvent être pris à l’extérieur de la maison, à la cantine ou au restaurant. Le plaisir de manger reste très important.

peri10