25/01/2018 : Point au 25 janvier 2018 sur les mesures prises suite à la crue de la Seine

1er Hôpital Universitaire français par sa taille, l'hôpital Pitié Salpêtrière regroupe l'ensemble des activités médicales existantes, hormis la pédiatrie (sauf pédopsychiatrie), la dermatologie, le traitement des grands brûlés.

Hôpital Universitaire Pitié Salpêtrière

25/01/2018 : Point au 25 janvier 2018 sur les mesures prises suite à la crue de la Seine

Suite aux inondations touchant la région francilienne et en prévision des niveaux attendus en fin de semaine et qui pourraient être comparables à ceux de juin 2016, les équipes de l’Assistance Publique-Hôpitaux de Paris sont mobilisées et vigilantes. La situation est actuellement sous contrôle pour l’ensemble des 39 hôpitaux de l’AP-HP.

Les établissements de l’AP-HP n’ont pas été impactés lors de la crue de 2016. Pour autant, l’hôpital européen Georges Pompidou, l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière, l’hôpital de la Roche Guyon et l’Agence générale des équipements et produits de santé (AGEPS) pourraient être impactés si la montée des eaux devait se poursuivre.

Pour ces sites, les équipes sont d’ores et déjà mobilisées et réalisent des relevés visuels bi-quotidiens sur des points sensibles, depuis plusieurs jours.

Un recensement du matériel a eu lieu site par site et notamment les pompes, radiateurs électriques, ainsi que les protections physiques tels que batardeaux, ciment, briques….

Des groupes électrogènes et des pompes ont été pré-positionnés sur les sites les plus sensibles.

L’AP-HP échange régulièrement avec la Cellule veille et alerte de l’Agence régionale de santé Île-de-France ainsi qu’avec les opérateurs de chauffage urbain, eau et électricité notamment.

En lien étroit avec l’ARS Île-de-France, l’AP-HP se tient le cas échéant prête à accueillir les patients d’autres établissements qui nécessiteraient d’être évacués.

Par ailleurs, l’AP-HP s’entraîne régulièrement pour faire face à ce type d’intempéries et a notamment participé en mars 2016 à l’exercice de gestion de crise de grande ampleur Sequana, qui avait permis de simuler une crue majeure en Île-de-France.

La crue en cours n’a à ce jour pas d’incidence sur l’organisation de l’offre hospitalière de l’AP-HP.

À propos de l’AP-HP : L’AP-HP est un centre hospitalier universitaire à dimension européenne mondialement reconnu. Ses 39 hôpitaux accueillent chaque année 10 millions de personnes  malades : en consultation, en urgence, lors d’hospitalisations programmées ou en hospitalisation à domicile. Elle assure un service public de santé pour tous, 24h/24, et c’est pour elle à la fois un devoir et une fierté. L’AP-HP est le premier employeur d’Ile de-France : 100 000 personnes – médecins, chercheurs, paramédicaux, personnels administratifs et ouvriers – y travaillent. http://www.aphp.fr

Contact presse :

Service de presse de l’AP-HP : Juliette Hardy & Marine Leroy – 01 40 27 37 22 – service.presse@aphp.fr